scooters et accessoires

Publié le par philippe devant

Ceux qui me connaissent bien savent que depuis toujours je suis passionné par les scooters, mais aussi probablement autant par la mode scootériste. En effet qu'est ce qui fait qu'un scooter soit plus beau qu'un autre, c'est sa personnalité. Dans les 50's, les accessoristes sont légion! Et il n'est pas compliqué de "transformer" son scooter pour ne qu'il ne ressemble pas à celui de son voisin. Bon gout et mauvais gout se mêle afin de donner au scooter une autre ligne..... bref je m'adonne à cette personnalisation depuis bien des années et j'ai dernièrement fauté sur de délicats engins: un lambretta ld et un rumi formichino (tous deux en états d'origine!). Le lambretta est un ld de 54 déniché à coté de Paris.il affiche 4400km d'origine et est immatriculé à Paris (première main oblige!). Dès son achat il vint prendre sa place à la maison afin que j'imagine la transformation.Après de brèves vérifications dans les catalogues,j'ai opté pour une ligne d'accessoires en me basant sur ceux qui étaient déjà montés. En effet,les marchepieds René Bonnet équipés de clignotants scintex et une paire d'enjoliveurs d'ailes agrémentaient déjà la bête. Après une remise en route (faite par le maestro Philippe Girault à l'atelier, nous avons attaqué le montage de nombre d'accessoires pour donner forme à notre engin. les ailes ne me plaisaient pas, avec les trois trous en haut des ailes (faits par le père du proprio pour le refroidissement) et les deux trous d'origine.nous avons couverts ces derniers (ardor). pour l'avant,l'ajout de la calandre bayard modifia tout de suite la ligne de l'engin. Une paire d'enjoliveurs de fourche (René Bonnet),un pare choc avant (sepex-ardor),un entourage tablier,une sacoche ardor ,un sabot central ardor (pour ne pas abimer le plancher) et une paire de couvre selles René Bonnet ont donné tout de suite une autre image esthétique à l'engin. Après la pose de cache gaine bleu-noir,de poignées bleues, d'un rétroviseur bleu Ardor.les jantes avec le bord rouge juraient un peu, nous avons donc procédé à une restauration conservatrice en prenant soin d'oublier le rouge! après avoir peint les fonds d'accessoires en bleu, il nous a sauté aux yeux que le reservoir était visible par les trous des ailes et qu'il serait interessant de le peindre aussi en bleu. Enfin après avoir démonté le porte bagage arrière nous avons monté un superbe enjoliveur de roue. qu'en pensez vous reussi non? le rumi subit actuellement le même sort et l'histoire suivra!!!!

Publié dans philippe-devant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article